+++++++++++ + Cantos Propaganda ++ + Structured Disasters since 2014 + ++ Cantos Propaganda + ++ Cantos Propaganda ++ +

7 avril 2014

Georg Heym "Oeuvre Poétique"

Georg Heym
Oeuvre Poétique
(L'Harmattan, 2013)

Somme disponible ou sur commande dans (toutes) les (bonnes) librairies et sur le site de l'éditeur ici


Extrait :

Les Suicidés I
(copie au net puis ébauche)

Ils errent dans les arbres, où craquent les branches,
Effrayés par chaque pas sur le sol spongieux.
Minés et vermoulus. Et en plein sur leurs fronts
La peur fait vaciller comme des flammes blanches.

Leur vie est déjà vide et se perd dans l'air gris,
Vapeur sur une poêle, et tout en eux se creuse.
Leurs yeux bigles, tordus, de tous côtés tâtonnent,
fondus entièrement en liquide bleuâtre.

Leur oreille déjà capte d'obscurs murmures,
Sur de sombres chemins ils errent tels des ombres,
Et faiblement des voix vers eux déjà s'élèvent
De chaque étang, chaque arbre, et se font plus sonores.

Des mains viennent frôler la lourdeur de leur nuque,
Poussant à coup de fouet leur dos tout engourdis,
Ils marchent, <vacillant>, comme sur d'étroits ponts,
N'osant pas, dans leur peur, tâtonner dans <le> vide.

Dans le soir la neige sombre verse des gouttes.
Couvrant comme de pleurs le givre de leurs barbes,
Les épines pointues veulent les accrocher,
Ricanant doucement de leurs têtes qui craquent.

Ils sont pris comme des poissons dans leur filet,
La lune a pitié d'eux et répand sa lumière.
Ils remuent en tous sens les grands os de leurs jambes.
Dans l'ombre pleine des lambeaux de choses mortes.

***


Egalement disponible :
Georg Heym La Ville de souffrance (Arfuyen, 1987)