+++++++++++ + Cantos Propaganda ++ + Structured Disasters since 2014 + ++ Cantos Propaganda + ++ Cantos Propaganda ++ +

30 octobre 2014

Philippe Boutibonnes "Album blanc..." (épisode 1)

Philippe Boutibonnes
Album blanc...
(1973)



***

Une petite histoire : Il y a une quinzaine d'années environ, je trouve dans une librairie à Caen le numéro 5 de la revue TXT (mon graal de l'époque, atteint depuis pas si longtemps : constituer une collection complète de la revue). Je l'achète donc, je rentre, café et tout le bordel, et je commence ma lecture. J'ouvre et j'y trouve inséré ce texte de deux feuillets pliés, en plus d'une jolie carte pour une exposition Busto + Boutibonnes de 1973 à la Maison de la culture de Rennes.
En étudiant les écrits de l'époque des membres de TXT, je conclus qu'il s'agit d'un texte de Philippe Boutibonnes (j'ignore alors qu'il habite à Caen et avec le recul, je me dis que cet exemplaire lui a peut-être appartenu). Je ne vais pas plus loin et je referme le tout une fois lu. En 2014 seulement, je lui adresse une lettre pour avoir plus d'informations et lui demander l'autorisation de le publier sur ce blog. Répondant (avec une grande gentillesse), Philippe Boutibonnes me confirmera être l'auteur de ce texte sur André-Pierre Arnal qui fût écrit "dans un style qui lui fait honte" à l'occasion d'une exposition qui s'est tenu en 1973, peut-être à Montpellier.
En suivant ses informations, les "traces" laissées et en supposant que Philippe Boutibonnes a une mémoire facétieuse ou selon lui "chaotiquement lacunaire", il peut s'agir de l'exposition collective Supports/Surfaces de 1974 au Musée Fabre (à Montpellier donc), ou de l'exposition Arnal + Boutibonnes de 1974 à la Maison de la culture de Rennes, alors régulièrement investie par le groupe TXT. Je n'ai trouvé (ni vraiment cherché) aucun catalogue qui permette de confirmer pour quelle exposition avec André-Pierre Arnal le texte était destiné ou même s'il a finalement été publié un jour. Tout cela reste à vérifier... Maintenant, cherchez !
Inutile de préciser que ce texte, malgré les gimmicks de l'époque qui nécessitent les lunettes adaptées, n'a absolument rien de honteux... D'où sa publication, aujourd'hui, maintenant.


Un des pliages (1969-1975) de André-Pierre Arnal (210x108 cm. 1973)