+++++++++++ + Cantos Propaganda ++ + Structured Disasters since 2014 + ++ Cantos Propaganda + ++ Cantos Propaganda ++ +

24 juin 2015

André Salmon "Léon Léhautier anarchiste pur" Nurse With Wound

André Salmon
Léon Léhautier anarchiste pur
(Lenka Lente, 2015)


Extrait :

(...)
bbbÀ l'assassin illuminé qui rentre chez Duval pour y frapper un bourgeois, au hasard, le rédacteur du Temps commence par demander s'il a quelque regret de son acte. C'est à peu près comme si, voué par son cher Temps à la rubrique de l'Elysée, il avait été, au lendemain de l'exécution de Ravachol, demander respectueusement au président Sadi Carnot s'il avait le moindre regret de son acte.
bbbLa réponse du cordonnier meurtrier coupe le souffle au journaliste. C'est à peine croyable. Ce sacré Léhautier n'est pas du tout secoué par le remords.
bbbCelui qui s'est livré pour que son acte, croit-il, prenne toute la signification nécessaire, indispensable, donne au reporter à griffonner ces mots sur son carnet :
bbb- Aucun regret. Je recommencerais. Ce que vous appelez mon crime, c'est un acte de propagande.
bbbPour achever d'abrutir son interlocuteur, Léhautier ajoute, convaincu, sincère, fervent, sans état excessif :
bbb- C'est une belle action.
(...)

***


***

André Salmon (à droite) avec Modigliani et Picasso.

En 1893, Léon Léhautier, vingt ans, poignarde M. Georgevitch, ministre de Serbie, pour la raison qu'il porte à la boutonnière la légion d'honneur. Il exécute le mot d'ordre des anarchistes : "Crever le bourgeois !" et proteste ainsi contre la "garce de société actuelle qui gave les feignasses et les bandits de la haute". C'est d'une étonnante actualité...
Ce petit ouvrage publie le chapitre de l'excellent livre La Terreur noire (Jean-Jacques Pauvert, 1959. Réédition L'échappée, 2008) où André Salmon relate, dans un style flamboyant et débridé, l'entretien qu'accorde au journal Le Temps le jeune Léon Léhautier, cordonnier instruit, anarchiste posé et heureux qui trace sa vie d'homme "sans rancune", venu à la violence révolutionnaire (la "propagande par le fait") simplement pour répondre à la violence des injustices sociales d'une Belle époque qui ne l'était pas en vérité. Bien entendu, ses propos limpides et radicaux déstabilise le catalogue d'idées reçues du journaliste de l'organe de presse capitaliste...
Une déstabilisation reprise à son compte par Nurse With Wound dans le mini CD qui accompagne le livre, comme un écho subjectif à la fois du grand style de André Salmon et de la radicalité pure (comme il est dit) de Léon Léhautier. Close to you (initialement publiée dans The Surveillance Lounge, CD Dirter, 2009) est une pièce composée dans une dynamique hybride parfaitement maîtrisée (comme un noeud de musiques concrète, classique, ambient et industrielle injectées dans une narration typiquement radiophonique). Une musique sombre où virevoltent et se bousculent voix et pâleurs spectrales avec une violence sourde et qu'on peut envisager comme la bande-son des injustices qui ulcèrent Léon Léhautier et des "crimes" qu'elles engendrent. Bref : c'est une association plutôt réussie ! "Un beau désordre" dirait Léon...
Signalons au passage que les livres de Yves Frémion Léhautier l'anarchiste - De la propagande par le fait à la révolte des bagnards (L'échappée, coll. Dans le feu de l'action, 2011) et de André Salmon La Terreur noire (L'échappée, 2008) sont toujours disponibles, beaux et indispensables. Hop !
Nous y reviendrons...